John Alleyne


Image: John Alleyne dans The Four Temperaments (1986) (photographie de David Street, avec la permission du National Ballet of Canada).


Né à la Barbade en 1960, John Alleyne arriva avec sa famille, à Toronto, en 1965. Il a reçu sa formation de danseur à l'École nationale de ballet du Canada, établie à Toronto. Après avoir obtenu son diplôme en 1978, il est entré au Ballet de Stuttgart, où il a entrepris la création de ses premières chorégraphies, dont le ballet Phases, et où il a exécuté sa première œuvre de commande, Weiderkehr (1985). Alleyne a quitté l'Allemagne en 1984 pour revenir à Toronto, puis s'est joint à l'École nationale de ballet du Canada. De 1988 à 1991, il y a exercé les fonctions de chorégraphe résident, créant plusieurs œuvres, dont Blue-Eyed Trek et Interrogating Slam.

John Alleyne a commencé à chorégraphier pour le Ballet British Columbia à la fin des années 1980, puis a été nommé directeur artistique de cette compagnie en 1992. On lui attribue le mérite d'avoir rehaussé le profil du Ballet British Columbia grâce à des interprétations uniques et hautement techniques de ballets traditionnels. Des œuvres comme Go Slow Walter (1990), Boy Wonder (1997), Orpheus (2003), Scheherazade (2002), Carmina Burana (2004) et Rite of Spring (2005) ont permis à Alleyne d'acquérir une visibilité internationale, outre le projet Diamond du New York City Ballet et la célébration, par le San Francisco Ballet, du 50e anniversaire des Nations Unies par la chorégraphie UNited We Dance.

Parmi les nombreux honneurs décernés à John Alleyne, citons le prix Dora Mavor Moore (1992), le prix Harry Jerome de la Black Business and Professional Association (1993), le prix de l'accomplissement exceptionnel dans le domaine des arts de la scène de la Black Historical and Cultural Society of British Columbia (2005), ainsi qu'un doctorat honorifique en beaux arts de l'Université Simon Fraser (2003).

John Alleyne
Un profil de l’innovateur chorégraphe John Alleyne, tiré du site Web artsvivants.ca