Deborah Cox


Image: Deborah Cox (avec la permission des archives de la Presse Canadienne)


Née le 13 juillet 1974 à Toronto, de parents originaires du Guyana, en Amérique du Sud, Deborah Cox a manifesté ses talents musicaux dès l'âge de trois ans. À 12 ans, elle prêtait sa voix chantée à des annonces publicitaires télévisées. Alors que Deborah Cox fréquentait le Collège Earl Haig le jour, sa mère l'accompagnait à des concours d'amateurs et à des auditions. Le soir, elle se produisait dans des boîtes de nuit ou elle composait de la musique. À cette époque, elle fit la rencontre de Lascelles Stephens, qui partageait son amour de la musique et stimulait son intérêt à cet égard, tout en désirant la voir réussir dans ce domaine. Bien qu'elle ait essayé à plusieurs reprises de faire connaître sa musique, fortement influencée par le rhythm and blues, et qu'elle ait enregistré ses chansons sous étiquette canadienne, ses tentatives se sont soldées par des échecs. Comme beaucoup d'autres Canadiens l'ont fait avant elle, Deborah s'est alors rendue à Los Angeles avec Lascelles, son producteur et associé, afin d'y chercher fortune.

En moins d'un an, Deborah Cox eut l'occasion de rencontrer un haut dirigeant d'Arista Records. Sa prestation a capella l'a tellement impressionné qu'il lui fit signer un contrat immédiatement. Bien que son premier album ait remporté un certain succès, sa carrière commença à prendre son essor grâce au lancement du simple Nobody's Supposed to be Here, extrait de son deuxième album intitulé One Wish, en 1998. Cette chanson est demeurée en première position des palmarès (Hot R&B du Billboard, simples et multipistes du hip-hop) pendant 14 semaines, record qui est demeuré inégalé pendant près de 8 ans.

Deborah Cox est souvent désignée comme la meilleure artiste de R&B du Canada. Elle a également reçu des éloges à l'échelle internationale, en plus de manifester une vaste ambition. Outre ses nombreux albums, Deborah Cox a prêté ses talents vocaux à des pistes sonores de films, dont Docteur Doolittle, Hôtel Rwanda et Les mots d'Akeelah, en plus de jouer dans des films, dont Cris du cœur et Blood of a Champion. En 2008, Deborah Cox a lancé sa propre étiquette de disque, Deco Recording Group. Après la diffusion de Beautiful U R sur iTunes et Amazon.com, le simple s'est hissé parmi les 10 premières places du palmarès des radios canadiennes. En janvier 2009, cette pièce a valu à Deborah Cox la certification or dans le domaine de la musique téléchargée par voie numérique. En septembre 2009, en collaboration avec Kelly Price et Tamia, elle a créé le projet Queen, qui vise à renforcer l'autonomie des femmes grâce au service communautaire.

Deborah Cox, “Beautiful U R”
Visionnez cette entrevue que la chanteuse Deborah Cox a accordée à l’émission The Morning Show with Mike and Juliet. Sur cette page, on peut également voir la chanteuse interpréter sur scène la chanson « Beautiful U R ». Tirée de YouTube.