Introduction

jeunes ouvrières noires (de l’Office national du Film du Canada et de Bibliothèque et Archives Canada/no. e000761869)
Image: La Deuxième Guerre mondiale a favorisé le travail des femmes, surtout dans l’industrie pour la défense, comme le démontrent ces jeunes ouvrières noires dans une usine de munitions. Une fois la guerre terminée cependant, les emplois durent être comblés par des hommes, vétérans de race blanche (de l’Office national du Film du Canada et de Bibliothèque et Archives Canada/no. e000761869).

Des immigrants noirs de partout dans le monde sont venus au Canada à cause de la promesse de la liberté – pour y vivre, y travailler, y pratiquer leur culte religieux, y étudier, y maintenir des traditions culturelles et pour participer aux activités quotidiennes de leur communauté. Plusieurs entraves, qu’ils n’avaient pas créées, vinrent obscurcir leur cheminement. Dès le premier abord, la couleur de leur peau indiquait aux autres qu’ils étaient esclaves ou descendants d’esclaves; l’attitude négative des gens ordinaires et celle des dirigeants ont sans doute influé sur le degré de réussite des Noirs à réaliser leur rêve de vivre libres et égaux, c’est-à-dire d’être traités équitablement.

Malgré le fait que le Canada n’ait jamais eu de ségrégation légale, il était «entendu» que les Noirs n’habiteraient que certains quartiers et ne pratiqueraient leur religion que dans certaines églises. Les Noirs n’avaient pas accès à toutes les organisations professionnelles et sportives, écoles, syndicats et associations manufacturières; on refusait de les embaucher dans les magasins; les restaurants, les théâtres et les patinoires étaient interdits aux Afro-Canadiens; quant aux hôtels, on leur refusait une chambre et ce, peu importe leur renommée. La Loi de 1850, qui institua des écoles catholiques séparées, facilita aussi l’instauration d’écoles noires séparées; la dernière ferma ses portes durant les années 1960. Êtes-vous libres si vos aspirations ne peuvent se réaliser à cause des restrictions que vous imposent les détenteurs du pouvoir (les propriétaires d’immeubles, les enseignants, les employeurs, les agents d’immobilier, les représentants du gouvernement) et ce, uniquement à cause de la couleur de votre peau?

Dans un effort pour assurer que les employeurs, propriétaires et institutions respectent l’équité sociale, des lois s’appliquant aux droits de la personne furent instituées. Ces dispositions législatives aidèrent à amener des changements, car ceux qui désobéissaient aux lois pouvaient faire face à des sanctions sévères.

Rosemary Sadlier